CHAUSSURE RUNNING : QUE CHOISIR SELON SON NIVEAU

il faut tout d'abord Bien choisir la pointure

La pointure des chaussures de sport (et de course en particulier) ne se choisi pas de la même manière que celle des chaussures de ville. 

Lorsque l’on court, le pied glisse naturellement vers l’avant de plusieurs millimètres, si ce n’est plus. 

Il vous faudra ainsi prendre vos chaussures de courses une pointure plus grande que votre pointure habituelle, sans quoi vos pieds risquent de taper l’avant de la chaussure, ce qui pourra entraîner des ampoules, ongles noirs, et plus généralement, un certain manque de confort.

L’idéal est ainsi de laisser un bon centimètre entre le bout de vos orteils et le fond avant de la chaussure.

Afin de n’être pas induit en erreur, essayez les chaussures que vous comptez acheter en fin de journée : vos pieds étant plus gonflés le soir que le matin, cela vous donnera une bonne idée de l’état de vos pieds pendant l’effort.

 
Choisir ses chaussures en fonction de son poidS

Chaussures CheminDeux personnes ayant la même pointure mais pesant respectivement 60 et 90 kg devront choisir des chaussures running différentes.

En, effet, plus l’on pèse lourd, plus l’onde de choc provoquée par chaque foulée est grande. On considère généralement que l’onde de choc correspond à 3 fois le poids du corps.  Les chaussures choisies doivent ainsi avoir un système de compensation adéquat à l’onde de choc que vous subirez.

L’importance de minimiser les chocs

L’onde de choc créée par la course se propage du talon jusque dans la colonne vertébrale ; plus celle-ci est grande, plus les articulations doivent la compenser, ce qui peut mettre celles-ci à rude épreuve. Si votre chaussure n’amorti pas assez l’onde de choc et les vibration, vous risquez de subir des tendinites, fractures de fatigue etc. et ce d’autant plus si vous courrez en attaquant par le talon.

Mais ne pas trop les réduire tout de même

Depuis quelques temps, le concept d’amortissement est l’argument le plus mis en avant par de nombreuses marques de chaussures de sport. Pourtant, si un bon amortissement est nécessaire, tout miser dessus est contrindiqué : les vibrations sont nécessaires à la minéralisation des os. Il ne faut donc pas supprimer entièrement celles-ci, sans quoi vos os risquent de se déminéraliser.

Les chaussures spécial amortissement

Si vous êtes un homme de plus de 80kg ou une femme de plus de 60kg, il vous faudra choisir des chaussures avec un bon amorti.

On privilégiera l’utilisation de semelles intermédiaires en mousse plus ferme, ainsi qu’une technologie d’amortissement au niveau du talon et de l’avant de la chaussure.

Les chaussures personnalisables

Il existe de nombreuses chaussures de course personnalisables au niveau de la stabilité et de l’amortissement. 

Certaines proposent en effet des kits de 3 semelles pour la voûte plantaires, 3 semelles pour la rigidité et la stabilité, et 3 coussinets pour l’ajustement de l’amorti au niveau de talon. Certains modèles proposent également des coussinets pour l’amorti au niveau de la plante des pieds.

CHOISIR SES CHAUSSURES EN FONCTION DU TERRAIN

Chaussures RouteSur quel type de terrain courrez vous le plus fréquemment ? Il vous faudra vous poser cette question avant d’opter pour une paire de chaussure, car courir sur une route, ou sur un chemin, ne demande pas le même type d’amorti ou de maintien.

Sur route, préférerez des chaussures avec un bon amorti : le terrain est plus dur, et attaque de ce fait plus les articulations, mais c’est également le terrain qui use le plus les chaussures.


Sur chemin, préférez des chaussures assurant un bon maintien du pied, afin d’éviter de vos torde la cheville sur les cailloux, racines et autres obstacles naturels, et des semelles crantées.

Choisir ses chaussures en fonction de son type de foulée

Nous ne courrons pas tous de la même façon, certains ont la cheville partant vers l’intérieur (foulée pronatrice), d’autre vers l’extérieur (foulée supinatrice), et d’autre la maintiennent droite (foulée universelle). L’orientation de votre cheville influence sur la manière dont votre pied adhère au sol, et il vous faudra choisir des chaussures adaptées (il existe des chaussures pour chaque type de foulée).

Pour déterminer votre type de foulée, rien de plus simple : il vous suffit de regarder l’usure de la semelle extérieure de vos chaussures. Si vous n’êtes néanmoins toujours pas certain de votre type de foulée, vous pouvez consulter un podologue.

Foulée pronatrice : elle concerne 45% des coureurs. Ces coureurs ont des appuis intérieurs excessifs, et l’usure de leurs chaussures se fait sur les bords internes de l’avant-pied.

Foulée universelle : 50% des coureurs ont une foulure normale, dite universelle. Cela veut dire qu’ils n’utilisent pas leurs appuis latéraux de manière excessive. L’attaque se fait sur le bord extérieur du talon, puis l’appui se fait sur tout le pied en suivant un axe droit. L’usure se fait au milieu de l’avant-pied.

Foulée supinatrice : Elle ne concerne que 5% des coureurs, qui attaquent le sol par la partie externe du talon. Chez eux,  l’usure se portera sur les bords externes de l’avant de la chaussure.

 


Type de chaussures

Les chaussures pour maigrir

Si vous cherchez à maigrir, vous pouvez privilégier des chaussures de course dites « minimalistes ». Ces chaussures ont une semelle très basse, et permettent donc de profiter des avantages de la course pieds nus sans les risques de celle-ci. Ces chaussures permettent un temps de contraction musculaire plus court, ce qui favorise l’affinement des cuisses et des mollets.

Quel prix investir dans une paire de chaussure de course ?

Cela dépend évidemment de votre budget et de l’importance que vous apportez à la pratique de la course. Balancez ces deux critères pour évaluer ce qui sera le meilleur investissement pour vous.

Il faut néanmoins savoir qu’en général, les chaussures de sport de qualité supérieure sont plus chères : les chaussures haut de gamme sont plus durables, plus faciles à entretenir, améliorent les performance et réduisent les risques de blessure.

Par exemple, dans la fourchette haute des prix, on trouvera des chaussures à la fois plus légères et ayant de bonnes performances au niveau du maintient, de l’absorbation et de la stabilisation.

Les chaussures moins chères seront, elles, sujettes aux compromis : chaussure soit plus lourde, soit moins efficace.

Quand investir dans une nouvelle paire ? 

Les chaussures épaisses peuvent être utilisée sur environ 1500/2000 kilomètres, tandis que certaines paires plus légères (spécialisée pour la compétition) ne permettront de faire qu’environ 500 kilomètres. 

Rester attentif à l’état de vos chaussures, et pensez à en changer avant qu’elles ne deviennent un facteur de blessure.

Vous aimeriez avoir plus d'endurance lors de vos courses et entrainements de musculation ? 

Nous vous conseillons de tester le Booster no pour augmenter votre puissance et votre endurance.

Vous pourrez trouvez aussi notre selection de vetements musculation 

Collaregen Titanium de OlimpIso + de OlimpHydratonic de Olimp 

Publié le : 23/02/2015 00:00:00
Catégories : Actualité Fitness

DECOUVRIR AUSSI

Decouvrir aussi

PARTAGER CE CONTENU