FRACTURES DE FATIGUE ET MUSCULATION

Les fractures de fatigue ou maladie de Pauzat surviennent généralement après une longue période de surentraînement. Cinq sportifs sur mille sont touchés par ces blessures qui sont aussi causées par des arrêts d’exercice prolongés, généralement compris entre sept et quinze jours.

Les symptômes sont souvent faciles à diagnostiquer : douleurs progressives menant parfois à des impotences fonctionnelles et gênes mécaniques au repos.

DIAGNOSTIC

S’il est parfois facile de diagnostiquer les fractures de fatigue, il reste néanmoins que ce genre de blessures sont très difficile à observer cliniquement. En effet, les examens radiologiques ne montrent pas de fractures.

L’unique traitement reste le repos : les sportifs doivent s’abstenir de toute activité pendant cinq semaines. Généralement, la guérison se fait sans séquelles mais il peut arriver que d’autres fractures du même genre apparaissent dans d’autres zones si l’on s’obstine à s’exercer intensément.

EXPLICATIONS DU PHÉNOMÈNE

Ces blessures sont différentes des fractures que l’on connaît. Il s’agit plutôt de transformations osseuses à l’origine d’activités physiques intensives et soutenues.

Dans ce cas, le processus physiologique de remodelage osseux est amplifié car l’os s’adapte en fonction de l’effort excessif.

Au fur et à mesure des exercices de musculation, l’os se fragilise par un accroissement de sa résorption. Et ce n’est que plus tard (plusieurs mois) que l’organisme comble les problèmes de résorption par la formation d’une masse osseuse.

SE PROTÉGER DES FRACTURES DE FATIGUE

Il n’existe pas de remède miracle pour se protéger des fractures, seul la prévention et la vigilance à l’entraînement peut écarter ces risques. En musculation, et surtout après une longue période d’arrêt, il convient de suivre quelques règles pour éviter de telles blessures, notamment :

- S’échauffer efficacement avant l’entraînement .

- Suivre une méthode pyramidale, progressive, dans l’exercice ;

- Surveiller et contrôler toutes apparitions de douleurs osseuses.

- Bien se reposer après chaque séance de musculation.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les blessures de ce type obligent le pratiquant à se reposer cinq semaines voire plus, ainsi qu’à reprendre l’entraînement après trois mois. Ce temps de repos entraîne une perte significative de masse musculaire qui serait préjudiciable pour un sportif professionnel ou un compétiteur qui se verra perdre plusieurs concours, sans parler de la reprise d’entraînement qui doit être surveillée de très près.
Fractures

CONCLUSION

Il conviendra de toujours surveiller d’éventuels gênes osseuses ou petits signes pour se protéger des risques de fractures de fatigue, nous vous conseillons de prendre soin de votre corps en lui donnant les vitamines et mineraux nécéssaire pour éviter les blessures et douleurs.

Publié le : 01/07/2014 00:00:00
Catégories : Blessures en musculation , ZONE ENTRAÎNEMENT

DECOUVRIR AUSSI

Decouvrir aussi

PARTAGER CE CONTENU