Idée repas de noel - Nos conseils pour rester en piste

IDÉE REPAS DE NOEL - COMMENT GÉRER SA DIÈTE PENDANT LES FÊTES

 

Les repas de fêtes sont presque toujours synonymes d’excès, qu’il s’agisse de nourriture ou d’alcool. On a envie de goûter à tous plats étalés sur la table, et de boire sans modération, et il serait en effet dommage et très difficile de se priver au milieu de toutes ces réjouissances.

Il n’est néanmoins pas impossible de limiter les dégâts tout en profitant du repas. Il suffit pour cela de suivre quelques astuces qui permettront d’éviter une trop grande absorption de calories et de gras.

IDÉE REPAS DE NOEL - Quelques astuces à suivre pour profiter des repas de fêtes sans détruire son régime

Bien s’hydrater : Buvez un grand verre d’eau 10 minutes avant le repas. Cela permet de diminuer son appétit. Pensez également à continuer de boire de l’eau tout au long de celui-ci. En effet, boire beaucoup d’eau durant les grands repas permet de limiter tant la consommation de nourriture que la consommation d’alcool sans risquer la sensation de faim. Idéalement, comptez environ un demi litre d’eau à boire tout au long du repas. Vous pouvez même y ajouter quelques gouttes de citron, qui boosteront la combustion des graisses, et vous rafraîchiront.

Bien choisir ses aliments : Lors des repas de fêtes, suivez la logique de votre régime habituel : privilégiez les protéines et les légumes, et évitez le gras. Il faudra ainsi éviter le foie gras, les toasts de fromage, les buches glacées et les fonds d’assiette en sauce (tout ce qui fait en réalité la richesse et le plaisir des repas de fêtes malheureusement…)

Idée repas de noel

Vous pouvez remplir votre estomac et vous resservir avec de la salade et des légumes. Allouer le reste de votre assiette à des aliments riches en protéines et pauvres en gras comme la dinde (sans la peau), le saumon, ou les fruits de mer.

De manière générale, on prendra garde à répartir ses aliments de manière raisonnée : 1/3 de viandes et poisson, 1/3 de sucres lents et féculents, et 1/3 de légumes. Mais l’on pourra également réduire la part des féculents pour l’allouer soit aux légumes, soit aux protéines, en fonction de son appétit. Pour plus d’information à ce sujet, consultez notre guide complet d’alimentation pour tout connaître sur les aliments à prendre ou à l’inverse à éviter.

Manger lentement : On ressent plus rapidement la satiété lorsque l’on mange lentement (car le cerveau nécessite un temps pour comprendre que vous n’avez en réalité plus faim). Cela permet de réduire ses portions  et d’éviter de se retrouver avec une assiette vide, que vous ou la maîtresse de maison s’empressera de vouloir remplir à nouveau ! Si vous deviez néanmoins finir votre assiette avant le prochain service, n’hésitez pas à dire non lorsque l’on vous proposera de vous resservir. On a souvent besoin de 30 à 40% moins de quantité que ce que l’on mange habituellement.

Ne pas s’affamer avant un repas de fête : Evitez, comme le font beaucoup, de ne rien manger avant le repas du soir pour « laisser de la place », cela ne ferait que vous inciter à augmenter votre consommation au cours de ce repas. L’idéal est de prendre un bon petit-déjeuner, un déjeuner léger et, en cas de creux, une petite collation dans l’après-midi. L’idée est d’arriver avec un appétit raisonnable au dîner et de ne pas être tenté de se goinfrer. Pour évité d'avoir trop faim nous vous conseillons d'utiliser un coupe faim musculation.

Limiter sa consommation d’alcool : L’alcool est à proscrire ou du moins limiter dans le cadre de toute alimentation saine. Il n’est cependant pas dramatique de s’autoriser quelques verres durant les fêtes. Il faudra alors préférer les vins blancs secs et les champagnes, moins caloriques que les vins rouges, les liqueurs et les bières.

Eviter les sauces : ne pas resaucer est un des gestes primordiaux pour éviter une grande partie des calories du repas. C’est en effet dans les sauces que l’on trouve le plus de lipides. Il faut ainsi mieux éviter de récurer son assiette avec du pain (qui de surcroit vous fera gonfler en retenant l’eau dans votre corps).

Prendre son temps : comme nous l’avons mentionné précédemment, mieux vaut manger lentement : cela permet d’arriver plus rapidement à la satiété, d’éviter de se resservir, et de grignoter. Idéalement, il faut compter entre 15 et 20 mastications par bouchée.

Ne pas se relâcher au moment du dessert : Si vous avez le choix, préférez les fruits. Mais c’est bien souvent le chocolat qui est à l’honneur à la fin des repas de fêtes. Dans ce cas, choisissez  plutôt du chocolat noir, et évitez le chocolat au lait et le chocolat blanc, qui sont beaucoup plus riches en mauvais lipides et en sucres.

Profiter en suivant ces quelques conseils, vous parviendrez à éviter un bon nombre de calories, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas s’accorder quelques tranches de fois gras ou quelques coupes de champagne. Les fêtes sont l’occasion de se réjouir, et ne devraient pas être l’occasion d’un stress superflu. Faites-vous plaisir sans trop culpabiliser ! Il vous suffira d’adapter votre alimentation et votre entraînement afin de recadrer le tir.

IDÉE REPAS DE NOEL - Les  trois viandes à privilégier lors des repas de fêtes pour un bon ratio protéines/graisses

Les viandes sont en général l’élément central des repas de fêtes, et il est bon de savoir que toutes n’ont pas le même impacte sur notre régime. En effet, toutes les viandes ne sont pas égales en terme d’apport en protéines musculation. Or pour s’assurer un repas bien équilibré, et adapté aux sportifs, il faudra choisir des viandes riches en protéines et pauvres en graisses. Vous trouverez ainsi ci-dessous, dans l’ordre, les viandes des repas de fêtes à préférer.

Avant toutes choses : toutes les viandes que vous trouverez dans ce top recette musculation sont des volailles, soit le type de viande à privilégier dans tout régime alimentaire.

Le pigeon : C’est la volaille idéale pour les repas de fêtes : le pigeon est extrêmement riche en protéines, et très pauvre en gras. Pour une portion de 100g, on estime l’apport en protéines à 37g, et celui en lipides à 3g seulement.  Outre ses qualités diététiques, c’est une volaille relativement peu servie, et qui ne manquera pas d’apporter un peu de nouveauté à vos festivités.

La dinde : Certainement la volaille la plus servie à Noël, elle est également un excellent choix au niveau diététique puisque qu’elle ne compte que 2,9g de lipides pour 29,4g de protéines. Elle est en revanche souvent servie accompagnée de marrons, qu’il faudra quant à eux éviter, car ils sont particulièrement gras.

La pintade : La pintade est également une bonne idée pour le repas de Noel, quoique moins optimal que les deux précédents. Il faut compter environ 23,3g de protéines et 6,4g de lipides pour 100g de viande.

Si aucune de ces trois volailles ne vous tentent ou ne sont disponibles, vous pourrez toujours opter pour – par ordre de priorité-  de la caille ou du chapon, deux viandes aux ratios protéines/lipides moins intéressants mais pas non plus catastrophiques

idée-repas-de-noel

L’entraînement en vacances

Il peut être difficile, tant matériellement que psychologiquement de continuer de suivre son entraînement en vacances. Pourtant il est loin d’être impossible de conserver un bon rythme physique, même si l’on part loin de chez soi.

Que faire lorsque l’on ne trouve aucune salle de sport ?

Ce petit désagrément lorsque l’on quitte sa ville ou son pays n’a rien de dramatique. En effet, c’est l’occasion de changer un peu son programme et de passer, pour un temps, des exercices avec machines à des exercices au poids du corps. Rien de tel pour travailler sa souplesse, sa force et son équilibre tout en diminuant les risques de blessures, qui seraient encore plus inconvenantes durant vos vacances 

Emportez avec vous des accessoires de musculation.

Si vous ne souhaitez pas travailler uniquement avec le poids du corps, vous pouvez toujours choisir d’emporter avec vous des accessoires légers et peu encombrants comme un câble de résistance, un élastique, ou une corde à sauter spécialement conçue pour les sportifs.

Adapter votre emploi du temps

Si vos journées de vacances sont trop chargées (excursions, visites, temps passé en famille ou entres amis), vous pouvez toujours vous levez plus tôt afin d’effectuer vos exercices musculation. Cela aura également l’intérêt de vous donner de l’énergie pour la longue journée en perspective.

Suivre un entraînement par intervalles

Cela est particulièrement utile durant la période des fêtes : on obtient de très bons résultats en un temps très réduit et on brûle toutes les calories absorbée durant les repas.

Et vous ? Quel méthode utilisez vous pour rester en forme durant les fêtes ? PARTAGEZ VOTRE EXPERIENCE